20 Août 2011

Le CIC-IT Biomatériaux, l’innovation au bénéfice des patients

Source: Recherches CHU Bordeaux N°5, Bulletin semestriel de la recherche clinique du CHU de Bordeaux, septembre 2010

Le Centre d’investigation clinique – Innovation technologique (CIC-IT) Biomatériaux de Bordeaux est un acteur majeur dans le soutien à l’innovation biomédicale et à la recherche translationnelle.

Dans ce cadre, le CHU de Bordeaux s’est associé à l’Inserm et à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2 afin de structurer efficacement le transfert des innovations technologiques dans le domaine des biomatériaux. Le résultat obtenu à l’issue de la dernière évaluation Inserm/Ministère de la santé conduite fin 2009, constitue à la fois une récompense pour le travail accompli et un encouragement fort pour l’avenir.

  • Comment définir les termes clés?

Par innovation technologique, on entend l’ensemble des démarches scientifiques, technologiques, organisationnelles,… qui vont aboutir à la réalisation de produits ou procédés technologiquement nouveaux (innovation de rupture) ou améliorés (innovation incrémentale). Dans le domaine des dispositifs médicaux (DM), dont le marché représente 60 % du poids des industries pharmaceutiques, une innovation réussie (c’est-à-dire disponible pour le patient) implique des étapes de validation encadrées par des directives européennes pour leur mise sur le marché : l’obtention du marquage CE est le témoin de la conformité du DM aux exigences essentielles de santé et de sécurité.

Par biomatériau (constituant d’un DM), on entend un matériau non vivant conçu pour interagir avec des systèmes biologiques. Que ce biomatériau participe à la constitution d’un dispositif à visée diagnostique, à la constitution d’un substitut de tissu ou d’organe ou à celle d’un dispositif de suppléance (ou d’assistance) fonctionnelle. Le transfert d’une innovation technologique dans le domaine des biomatériaux exige des compétences pluridisciplinaires, une multiplicité d’acteurs et une prise de risque.

  • Quels sont les principales caractéristiques du CIC-IT Biomatériaux installé au CHU de Bordeaux ?

Le CIC-IT de Bordeaux (www.cic-it-bordeaux.fr), créé en 2001 sur le thème des Biomatériaux, a été labellisé par l’Inserm et le Ministère chargé de la santé en 2008. Il constitue l’un des 3 modules du CIC de Bordeaux avec les CIC-Plurithématique (P) et CIC-Epidémiologie clinique (EC). Il est adossé à l’unité mixte Inserm 577/Université Victor Segalen Bordeaux 2 (Biomatériaux et réparation tissulaire) et collabore étroitement avec l’unité 791 Inserm/Université de chirurgie dentaire de Nantes (ingénierie ostéo-articulaire et dentaire), parmi les leaders internationaux des biomatériaux et de la réparation tissulaire.

La Plateforme technologique d’Innovation biomédicale (PTIB) à l’hôpital Xavier Arnozan (www.ptib.u-bordeaux2.fr) héberge le CIC-IT et lui facilite l’accès à des équipements performants en termes d’histologie, de culture cellulaire (P2), d’imagerie du petit animal (microTDM, microTEMP), ainsi qu’à des blocs opératoires et des moyens d’imagerie pour le gros animal. La PTIB associe le CIC-IT à une démarche qualité visant la certification ISO 9001.

Le CIC-IT de Bordeaux est activement impliqué dans la formation des futurs chercheurs académiques et des cadres R&D, via le Master BiDim (Biomatériaux et dispositifs médicaux) des Universités Bordeaux 1 et Victor Segalen Bordeaux 2, elles-mêmes sources de collaborations fructueuses dans les sciences dures et du vivant. Enfin, le CIC-IT de Bordeaux est un des co-fondateurs de la 2ACBI (Association Aquitaine des compétences en biomatériaux et implants, www.2acbi.fr).

  • Comment s’articulent les collaborations du CIC-IT ?

Le CIC-IT aborde de manière intégrée les biomatériaux et l’appréciation de leur biocompatibilité dans un environnement scientifique et clinique de pointe. Les collaborations du CIC-IT sont particulièrement développées avec les services de chirurgie orthopédique, reconstructrice et vasculaire et le service d’anatomo-pathologie du CHU de Bordeaux. Le CIC-IT a vocation à développer, en toute confidentialité par des contrats dûment négociés, des collaborations tripartites, associant cliniciens, industriels, et chercheurs pour optimiser les chances de mise sur le marché d’un biomatériau.

Les projets sont financés dans cadre d’appels d’offre ou par des partenariats industriels. Dans le cadre de collaborations, les projets et résultats sont valorisés par des publications ou des brevets.

Accéder au site du CHU Bordeaux

 

Mot clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,